Портал создан при финансовой поддержке Российского гуманитарного научного фонда (РГНФ), проект № 11-04-12014в

Message d'erreur

La littérature russe et le christianisme

Author: 
Vladimir Zakharov
Category: 

Il y’en a pas mal des malentendus dans l’histoire de la littérature russe écrite, et le plus grand se trouve dans l’incompréhension de son essence spirituelle. Ce qui est central : la littérature russe était chrétienne. Le mot même « littérature » dans ce cas là n’est pas le plus heureux. « Litera » en latin, « gramma » en greque (ce qui signifie « lettre » en russe – ‘boukva’). Les mots provenant de ces racines sont différents : littérature, grammaire, boukvar (abécédaire). Cela serait plus exact d’appeler l’écriture slave et puis russe un autre nom. Non pas « litera » (littérature), non pas « livre » - ‘kniga’ (‘knizhnost’), mais le « mot » - ‘slovo’, et plus précisément, le « Mot » avec un ‘M’ majuscule, le Mot de Jésus-Christ. Pendant les derniers dix siècles on n’avait pas la littérature, mais les lettres – ‘slovesnost’ chrétiens. La littérature russe était non pas seulement chrétienne, mais aussi orthodoxe. On prête encore moins attention à ce fait. On a besoin d’une matière scientifique spéciale – ethnopoétique, qui doit étudier l’originalité nationale de certaines littératures, leur lieu dans le processus d’art mondial. Elle doit répondre à ce qui constitue la littérature nationale, dans notre cas – ce qui fait la littérature russe ce qu’elle est – la littérature russe. Afin de comprendre ce que les poètes et les prosaïques russes disaient à ses lecteurs, on est obligé de savoir ce qui est l’orthodoxie. La vie courante d’église, la vie orthodoxe était la mode naturelle de vie des gens russes et des personnages littéraires. Les auteurs russes appelaient leurs personnages par des noms spéciaux – symboliques – des prénoms et noms chrétiens. L’action dans plusieurs œuvres se passe selon le calendrier julien, ce qui a le sens artistique particulier. Les fêtes orthodoxes – la Transfiguration et l’Exaltation de la sainte Croix – sont spécialement importantes. Les idées de la transformation, de la souffrance, de la rédemption et du sauvetage sont devenues les idées caractéristiques de la mentalité russe, dont il est important de se souvenir en étudiant la littérature russe.